Publications de Wild Team (176)


  • ADMIN

    PROCHAINE COMMANDE TENUES CLUB WILD TEAM

    La prochaine commande des tenues WILD TEAM sera faite le 15 novembre 2019.

    Lire la suite...

  • ADMIN

    TOUR DE FRANCE 2020

    3663388879?profile=RESIZE_710x

    Lire la suite...

  • ADMIN

    Travailler sa force

    Lire la suite...

  • ADMIN

    Gros WE de triathlon à la TV !!!

    3540778322?profile=RESIZE_710x

    Lire la suite...
  • Lire la suite...
  • Lire la suite...

  • ADMIN

    CHAMPIONNATS DU MONDE AMATEURS - LAUSANNE 2019

    Retour sur les Championnats du Monde de Lausanne ce WE auxquels je participai avec de nombreux autres Wilders sur le Format M.

    Le contexte 

    C’est sans grande illusion que je fais le déplacement en raison d’une douleur au genou avec laquelle je vis depuis 1 an et demi : impossible de guérir (anti-inflammatoires, IRM, semelles, arrachage d’une dent, repos prolongé). Cette douleur ne m’empêche pas de rouler ni de courir mais je ressens malgré tout une gêne qui devient plus importante après l’effort.

    En conséquence, cela fait 1 an et demi que je roule et cours très peu. Toutefois, j’ai repris un peu le vélo et la CAP il y a quelques semaines, histoire de ne pas être complètement à la rue.

    Un autre souci c’est déclaré sur la même jambe au début de l’été. Une pointe en haut du tendon d’Achille m’a fait couper net un entrainement, m’obligeant à observer 3 semaines de repos. Cette douleur est réapparue il y a 3 semaines et a disparu après 2/3 jours de repos forcé.

    Je ne suis donc absolument pas préparé pour un triathlon mais je me dis qu’un format M n’est pas si compliqué et que ça devrait passer. D’autant que j’ai mis l’été à profit pour nager un peu plus et travailler la technique.

     

    Avant la course

    J’arrive le jeudi soir à Rotterdam ce qui me laisse le temps de prendre le pouls de l’évènement et de faire les reco des différents parcours.

    Impossible de faire la reco du parcours vélo mais une petite sortie avec Dov, alias le Puma Argente, me permet de me tester notamment dans les côtes et de bien régler le vélo.

    La reco CAP avec d’autres Wilders sera également bien utile compte tenu du parcours (avec 3 bonnes côtes) à répéter 2 fois.

    Coté nat, je fais 500m dans le lac le vendredi avec la combi et met en place ce qu’on avait travaillé pendant l’été, notamment la glisse.

     

    La course

    Je dors très peu dans la nuit précédent la course car je suis enrhumé (je suis sous Fervex à l’heure où j’écris). A 6h30, je pars en métro et arrive tranquillement sur le parc à vélo. Pas de tension particulière mais pas de grande confiance non plus car j’apprends que la combi ne sera pas autorisée. Je me dis qu’après avoir nagé sans combi ces dernières semaines, ce n’est peut-être pas si dramatique.

    8h28, c’est le départ de ma catégorie d’âge. Je m’élance tranquillement et me concentre sur ma technique en faisant attention à ne pas m’enflammer. Je constate vite que je n’arrive pas à bien nager en raison des vagues (dans un lac !!!) qui m’empêchent de glisser. Je perds mes repères et n’arrivent plus à nager correctement. J’essaye de me concentrer mais rien n’y fait. Je ne panique pas mais me demande comment je vais pouvoir atteindre les prochaines bouées. J’avance petit à petit mais songe à abandonner. Le moral n’y est plus. Je finis en 51mn, surement un de mes pires temps en natation.

    J’entre dans le parc à vélo et récupère mon vélo. Je mets mes chaussures et cours jusqu’à la ligne. Un mauvais appui réveille la douleur en haut du tendon d’Achille. Je pars à vélo en sachant qu’à 90%, j’abandonnerai en T2 car il me sera impossible de courir. Le moral en prend encore un coup mais autant essayer de se faire plaisir. Le souci, c’est que le parcours vélo propose 3 bonnes côtes, qui du fait du mollet douloureux et du manque d’entraînement se révèlent être assez compliquées pour moi. Je finis le parcours vélo en 1h31.

    Retour en T2. Je pose le vélo et fait un test pieds nus. C’est mort, je ne peux pas courir. Un officiel se trouve à côté de moi. Je lui dis que j’ai mal et que je ne peux plus continuer. J’essaye en mettant une chaussure. C’est un peu mieux et trop douloureux pour faire 10km. Je dis à l’officiel que j’abandonne. A ce moment, Dov arrive en T2. Il me booste et me dis de repartir avec lui. Je mets mon autre chaussure et me dis qu’au pire je vais essayer sur une jambe le temps que je pourrai.

    Je constate petit à petit que bien qu’ayant mal, je peux courir. Alors je prends km après km. Je finirai en 53mn, carbonisé…mais heureux d'avoir vécu ce moment avec les Wilders.

    Lire la suite...
  • Les relations entre la FFTRI et la FFA ne se sont malheureusement pas réchauffées. Aussi, sauf cas exceptionnel, vous ne pourrez pas vous inscrire à des épreuves de course à pied avec votre licence de triathlon.
    Il vous faudra donc un certificat médical précisant "APTE A LA COURSE A PIED EN COMPETITION" ou mieux "APTE AU SPORT EN COMPETITION" (afin de le présenter quelles que que soient les épreuves).

    Nous vous suggérons de télécharger le modèle de certificat FFTRI que vous trouverez sur notre page Licence : https://www.wildteamtriathlon.com/licence

    Lire la suite...

  • ADMIN

    LICENCES 2020, C'EST PARTI !!!!

    Pour tous les licenciés de notre club WILD TEAM, ceux qui souhaitent démarrer le triathlon et qui souhaitent changer de club, vous pouvez désormais renouveler ou prendre votre licence en cliquant sur ce lien : https://www.wildteamtriathlon.com/licence

    Nous vous rappelons que votre licence 2019, la cas échéant, est valable jusqu'à la fin de l'année 2019 et que, pour les retardataires, nous délivrons les licences tout au long de l'année.

    Bonne rentrée à tous !!! 

    Lire la suite...

  • ADMIN

    LICENCES 2019-2020

    Pour info, nous enregistrerons les licences 2019-2020 à partir de fin août. Nous vous tiendrons au courant du lancement officiel de la saison.
     
    Nous vous rappelons que vos licences 2019 sont valables jusqu'à la fin de l'année.
    Lire la suite...

  • ADMIN

    Souvenirs, souvenirs...

    Lire la suite...
  • Lire la suite...

  • ADMIN

    Un petit bijou de videos!!!

    - Parce qu'on y voit des triathlètes courir en maillot de bain...
    - Parce que c'était l'époque où on enfilait son T-shirt en courant sur la CAP, tranquilou...
    - Parce qu'on voit Dave Scott courir à fond la caisse !!!
    - Parce que le journaliste s'appelle John Paul Dellacamera...Ca ne s'invente pas!
    - Parce que Lance Armstrong, 17 ans à l'époque, court comme un kenyan....Mouais...

    Lire la suite...

  • ADMIN

    Un bon défi pour un Wilder !

    Lire la suite...

  • ADMIN

    Tout savoir sur la bordure et le coup de bordure

    Lire la suite...

  • ADMIN

    Bientôt une boutique Lifestyle WILD TEAM !!!

    En avant première mondiale, voici un tout petit aperçu de la collection Wild Team qui sortira dans les prochains jours. Il y aura encore plus de modèles et de couleurs. On espère qu'elle vous plaira!!! En tous cas, nous on adore !!!! 

    3277004171?profile=RESIZE_710x3277004578?profile=RESIZE_710x3277005010?profile=RESIZE_710x3277005463?profile=RESIZE_710x3277005983?profile=RESIZE_710x

    Lire la suite...
  • Lire la suite...

  • ADMIN

    Simplement parce que c'est beau

    3176855000?profile=RESIZE_710x

    Lire la suite...
  • Lire la suite...
  • Cédric, tu es devenu Champion d’Europe de triathlon le WE dernier, peux-tu nous raconter ta course ?
    Ma tactique était de partir à fond et de voir ce qui allait se passer. J’ai démarré fort en natation qui est mon point fort et je suis sorti 1er avec un autre concurrent. Le vélo est moins ma spécialité mais j’ai eu de bonne sensation. Dès le 1er kilomètre, il faisait beau, sans vent et sur un parcours assez roulant. J’ai senti que j’avais de bonnes jambes. La CAP n’était pas simple en raison d’une grosse chaleur. J’ai fait 3 km à fond pour recoller et ensuite tout s’est bien passé. Je savais que j’étais bien mais pas forcément en tête. On me l’a appris à l’arrivée.

     

    Ca fait quoi d’être Champion d’Europe ?
    C’est une grosse surprise même si je m’étais entraîné pour être autour de 2h.

     

    C’est ton plus beau souvenir de triathlon ?
    Au niveau du résultat, sans aucun doute. D’un point de vue général, j’avais adoré le format long de l’Alpe d’Huez il y a 2 ans. C’était très dur mais j’en garde un excellent souvenir. J’avais terminé 102ème.

     

    Quel est ton passé de sportif ?
    Je suis nageur. J’ai nagé en compétition en Nationale 2. Je me suis mis à la CAP puis au vélo ensuite, qui reste mon point faible.

     

    Quel est ton métier ?
    Je suis Maître-Nageur à la piscine de Cergy dans le Val d’Oise.

     

    Tu t’entraînes beaucoup seul, comment t’organises-tu ?
    Pour la natation, je me débrouille avec un entraîneur du club de Cergy 2 à 3 fois par semaine. Pour le vélo, je roule 2 fois par semaine entre 2h00 et 2h30 et je fais une séance de home trainer. C’est suffisant car je vise des formats courts pour l’instant. Pour la CAP, une amie qui est entraîneur d’athlétisme me fait un programme en fonction de mes objectifs. Ca me fait 2 à 3 séances par semaine. Au total, je m’entraîne donc 10 à 12 heures par semaine. Ce n’est pas un gros volume mais je préfère faire de la qualité.

     

    Quels sont tes axes de progression ?
    Le vélo car c’est dans cette discipline que je suis le moins performant. J’aimerais gagner un peu de temps en CAP et passer sous les 35mn au 10 km.

     

    Quels sont tes prochains objectifs ?
    Je vais enchaîner 3 épreuves au mois de juin dont le triathlon de Deauville. Et puis il y aura Lausanne fin août avec la WILD TEAM et l’Equipe de France. J’aimerais finir dans le top 10 et 1er français de ma catégorie. Cet été, je ne vais pas changer grand-chose mais essayer de faire un peu plus de dénivelé.

     

    Quelle course rêves-tu de courir ?
    J’aimerais passer au long dans quelques années, une fois que j’aurai fait le tour de la distance Olympique. Et pourquoi pas m’aligner sur le Norsemann, qui me fait rêver ?

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...