RESULTATS ET DEBRIEFINGS 
Racontez-nous votre épreuve et faites nous partager votre succès ou vos déboires.


ADMIN

CHAMPIONNATS DU MONDE AMATEURS - LAUSANNE 2019

Retour sur les Championnats du Monde de Lausanne ce WE auxquels je participai avec de nombreux autres Wilders sur le Format M.

Le contexte 

C’est sans grande illusion que je fais le déplacement en raison d’une douleur au genou avec laquelle je vis depuis 1 an et demi : impossible de guérir (anti-inflammatoires, IRM, semelles, arrachage d’une dent, repos prolongé). Cette douleur ne m’empêche pas de rouler ni de courir mais je ressens malgré tout une gêne qui devient plus importante après l’effort.

En conséquence, cela fait 1 an et demi que je roule et cours très peu. Toutefois, j’ai repris un peu le vélo et la CAP il y a quelques semaines, histoire de ne pas être complètement à la rue.

Un autre souci c’est déclaré sur la même jambe au début de l’été. Une pointe en haut du tendon d’Achille m’a fait couper net un entrainement, m’obligeant à observer 3 semaines de repos. Cette douleur est réapparue il y a 3 semaines et a disparu après 2/3 jours de repos forcé.

Je ne suis donc absolument pas préparé pour un triathlon mais je me dis qu’un format M n’est pas si compliqué et que ça devrait passer. D’autant que j’ai mis l’été à profit pour nager un peu plus et travailler la technique.

 

Avant la course

J’arrive le jeudi soir à Rotterdam ce qui me laisse le temps de prendre le pouls de l’évènement et de faire les reco des différents parcours.

Impossible de faire la reco du parcours vélo mais une petite sortie avec Dov, alias le Puma Argente, me permet de me tester notamment dans les côtes et de bien régler le vélo.

La reco CAP avec d’autres Wilders sera également bien utile compte tenu du parcours (avec 3 bonnes côtes) à répéter 2 fois.

Coté nat, je fais 500m dans le lac le vendredi avec la combi et met en place ce qu’on avait travaillé pendant l’été, notamment la glisse.

 

La course

Je dors très peu dans la nuit précédent la course car je suis enrhumé (je suis sous Fervex à l’heure où j’écris). A 6h30, je pars en métro et arrive tranquillement sur le parc à vélo. Pas de tension particulière mais pas de grande confiance non plus car j’apprends que la combi ne sera pas autorisée. Je me dis qu’après avoir nagé sans combi ces dernières semaines, ce n’est peut-être pas si dramatique.

8h28, c’est le départ de ma catégorie d’âge. Je m’élance tranquillement et me concentre sur ma technique en faisant attention à ne pas m’enflammer. Je constate vite que je n’arrive pas à bien nager en raison des vagues (dans un lac !!!) qui m’empêchent de glisser. Je perds mes repères et n’arrivent plus à nager correctement. J’essaye de me concentrer mais rien n’y fait. Je ne panique pas mais me demande comment je vais pouvoir atteindre les prochaines bouées. J’avance petit à petit mais songe à abandonner. Le moral n’y est plus. Je finis en 51mn, surement un de mes pires temps en natation.

J’entre dans le parc à vélo et récupère mon vélo. Je mets mes chaussures et cours jusqu’à la ligne. Un mauvais appui réveille la douleur en haut du tendon d’Achille. Je pars à vélo en sachant qu’à 90%, j’abandonnerai en T2 car il me sera impossible de courir. Le moral en prend encore un coup mais autant essayer de se faire plaisir. Le souci, c’est que le parcours vélo propose 3 bonnes côtes, qui du fait du mollet douloureux et du manque d’entraînement se révèlent être assez compliquées pour moi. Je finis le parcours vélo en 1h31.

Retour en T2. Je pose le vélo et fait un test pieds nus. C’est mort, je ne peux pas courir. Un officiel se trouve à côté de moi. Je lui dis que j’ai mal et que je ne peux plus continuer. J’essaye en mettant une chaussure. C’est un peu mieux et trop douloureux pour faire 10km. Je dis à l’officiel que j’abandonne. A ce moment, Dov arrive en T2. Il me booste et me dis de repartir avec lui. Je mets mon autre chaussure et me dis qu’au pire je vais essayer sur une jambe le temps que je pourrai.

Je constate petit à petit que bien qu’ayant mal, je peux courir. Alors je prends km après km. Je finirai en 53mn, carbonisé…mais heureux d'avoir vécu ce moment avec les Wilders.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de WILD TEAM TRIATHLON pour ajouter des commentaires !

Join WILD TEAM TRIATHLON

Commentaires

This reply was deleted.

COMMENT SAISIR VOS RESULTATS ?

Rien de plus simple, connectez vous , puis cliquez sur le  + en haut a droite de la page

Indiquer dans le titre le lieu et la date de l'épreuve.
Ex : Triathlon de Deauville - 12/06/16

Indiquer dans le corps du texte, les information suivantes :

- Distance nat :
- Temps nat :

- Distance Vélo :
- Temps vélo :

- Distance CAP :
- Temps CAP :

TEMPS FINAL :