RESULTATS ET DEBRIEFINGS 
Racontez-nous votre épreuve et faites nous partager votre succès ou vos déboires.


CAPITAINE

MArathon NY2018

Debrief Marathon NYC  Nov 2018

 

Salut les copains , fiou le temps passe vite et la digestion de l ambiance du marathon de Nyork fut lente et plaisante !

 

Avant de vous debriefer la course revenons un tout petit peu en arriere …

 

J-120 : c’est a peu pres la qu a commence le plan d’entrainement, sous les conseils d’un pote vivant en Australie, un programme de 4 mois simple et avec uniquement 3 seances semaines, dont  un  jog , un fractionne et une séance longue le week end, ne depassant jamais 21 km , sisi c est bien ca j ai juste pousse a 28 une fois pour voir:)!

 

Je debute donc ce plan simplement en continuant a m’amuser avec mes potes de clubs ici et a alterner Nat velo et Cap …jusqu ici tout va bien.

 

Les séances se passent bien et rien a declarer  si ce n est un tout petit soucis calendaire car l ironman Cascais obligatoire cette annee  etait en septembre   donc    l idée etait d en sortir assez frais pour enchainer avec le Marathon juste qqs semaines plus tard

 

L objectif de ce Marathon est uniquement de comprendre mieux cette distance en cap,  de dedramatiser en vue de l’ironman de Hamburg.

 

Je me mets en objectif officieux les 4h30 et je m inscris donc dans la vague 4:30 ce qui m aura aide a me calmer vous verrez ci dessous.  Cet objectif est assez bas  et je sais que je peux surement mieux faire mais c est mon objectif fixe pour eviter  les blessures graves et reprendre l entrainement peu de temps après  , car Ironman Sydney fin novembre !

 

Donc les allures a l entrainement sauf en fractionne bien sur depassent rarement les 6’15/k  , c est mon allure target !

 

J- 60 : J enchaine beaucoup de velo car une grosse course m attend, le gran fondo NY , on enchaine les sorties en montagne qui font mal…et qui font du bien ! Au bout d un moment on se sent vraiment bien plus a l aise …. Le corps s adapte….pour moi le seul soucis est un gonflement de genoux   surtout le gauche  , du surtout a une mauvaise position et a une oscillation de ma jambe que j ai du mal a controller….apres  un bike fit et pas mal de physiotherapie  on decide de tapper  les genoux lors des grosses sorties et des competes… a ma grande surprise ca marche au dela de mes esperances….et je peux presque dire que cette methode de prevention me permet d oublier ces soucis vraiment.

 

J-45 :  J emmene Adam au Judo et en attendant qu il sorte je m etire un peu les mollets. Craquuuuue soucis sorti de nul part , le mollet droit se dechire (petite dechirure mais bonne galere a 10 j du IM Cascais)

 

j-35 : C est l heure du IM 70.3 je me sens et assez prêt , mais booouuuuumm vous connaissez l histoire,l accident sur mon velo de ville, 2 poignets defonces , une epaule en douleur …on ajoute les genoux tappes et le mollets dans la glace …. Et on y va en mode warrior……ca passsssse ! J

 

j-15 : Apres IM de Cascais repos une bonne semaine avec nat surtout  mais pas de velo ou cap ….

J-14 : je decide de faire une sortie Velo pour mon retour avec une copine Claudia et de  faire 4 x 10km a fond en jouant a se ratrapper après echauffement, mon velo TT sort du bike fit, j ai les jambes fraiches, je me donne a fond …..trop a fond !!!!

Tres mauvaise idée d envoyer autant de watt pour une reprise  l effet Claudia a du jouer et les 2’ d avance que je devais ratrapper sur les 10k a chaque fois aussi…. Du coup c est la hanche qui prend chere , puree le surlendemain je pars faire ma sortie longue  de 20km , mais au 15e  ma hanche decide de ne plus repondre, je rentre en marchant…..et avec de gros doutes…. Il me reste 2 semaines pour soigner c est la flippe  car cette douleur m est inconnue….

 

J-7 : On decolle pour NY, je suis passé chez le chiro , au massage et en Kryo je ne peux plus faire grand chose , j ai laisse reposer un peu mais la douleur est presente je le sais bien ….reste 1 semaine mais a NY on marche marche marche et ce n est pas le moment

 

J-6->j-2 : on enchaine les ballades et la re decouverte de la ville avec Yael, j essaye de prendre des metros/ taxis, mais le iphone compte nos pas et on reste sur 12-20km jour de marche ….pas  moyen de descendre…. Pas grave mais a J-2 je dis STOP a ma chere et tendre ….repos merite.

Avec le recul j ai l impression que ces petites marches ne m ont finalement pas desservi.

 

J-2 : On va chercher le dossard , trop bonne ambiance, l endroit est gigantesque a l americaine vraiment, New balance est le  sponsor official , trop de cadeaux de goodies, et des coureurs de partout . Cerise sur le gateau j arrive juste au moment ou Gwen Jorgensen rencontre son public…ici peu la connaisse en tant que marathonienne , du coup pas trop de queue et moi super content de la voir. La fille est championne olympique de Triathlon imbattable il y aqqs annees puis après avoir eu un bebe s est mis dans la tete de gagner Tokyo 2020 en…marathon !!! pari fou mais elle se bat et vient de scorer un 2:34 a Chicago….. on en parle elle est decue mais ne desespere pas ….une longue bataille l attend. Bref … signature sur le dossard et super content !

 

J-1 : On est chez le frère de Yael on a quitte l hotel de manhattan , tout est cool sauf un petit detail: le tour operateur qui a organise mon voyage et le dossard propose un depart en bus a 5:30 du matin (ensuite les ponts pour Staten Island ferment ) . Mon depart etant a 11h je les informe que j irai par mes propres moyens : Metro + ferry + Bus de l orga….. je recois alors un message me disant attention les ferry sont prepayes si vous voulez changer le mode de transport il faut retourner au village expo….

 

Puree bonne galere je suis a l autre bout de l a ville a Brooklyn et me voila en chemin, 5 h plus tard je suis de retour avec le fameux bracelet (qui m a coute 25 us) pour le ferry. Je me doutais qu il ne serait pas vraiment necessaire le jour J vu le monde  mais je voulais dormir sur mes 2 oreilles  la veille!

 

JOUR J : Vous dormez ou ca va ?

On se le fait ce debrief ?

 

Reveil 5h30 , ca devait etre 6h30 mais pas moyen suis excite , je petit dejeune prepare mes derniers details , ma trousse a pharmacie contient :

-       1 gel pour toutes les 45’-50’  (6 gels)

-       des pions isostar electrolytes  tous les 30’ (8pions)

-       tablettes de sel toutes les heures (4 tablettes)

-       un berocca si j ai un coup de mou au 30e

-       un baume du tigre minutieusement preparer dans une petite boitepour les articulations au cas ou

-       un antiinflamatoire si la hanche me fait trop mal, et un cachet probiotique pour le bide pour compenser l anti-inf

 

Tout ca est dans ma ceinture de course dans une petite pochette .  Et je peux vous dire des a present que j ai tout pris (sauf le berocca et 1 gel)

 

Je m habille chaudement, jogging et sweat que je laisserai au depart (un don a emaus organise dans des grands containers au depart) , vieux gants que je laisserai en course et manchons bras .

 

Et hop c est parti pour  taxi  puis arrive au Ferry  a la cool , une tonne de monde mais ca passe tranquile on est sur  l eau pour une traversee de 30’ environ …. Les gens mangent discutent se concentrent c est bon enfant…

A l arrivee loooooongue queue pour chopper un des bus qui emmene a la ligne de depart…j ai largement le temps ca va, juste chiant de passer autant de temps debout avant de courir mais bon !

 

2 h plus tard ca y est je suis au village de depart , toujours cool et bien organise , de quoi manger de quoi se poser , certains arrives trop tot dormant sous des couvertures, d autres s echauffent déjà pour les 1ers departs….de mon cote  je vais aux toilettes pour assurer et je me pose tranquilement, repos 1 h environ, je discute un peu avec les frenchies sur place….a priori la plus grosse communaute hors US representee avec 2500 coureurs… les italiens font aussi beaucoup de bruit!

 

A 30’ du depart je pars m echauffer minutieusement , je  continue a boire , et hop  c est parti.

 

Je suis en depart bleu (4:30), le dernier depart de 11h , sur le pont, ca c est cool car certains sont dessous et c est beaucoup moins ensoleille , il fait 12 degres mais joli soleil.

 

On arrive au depart reel, plein de monde mais c est top , on a l hymne national a capella , trop beau , trop cool on est chauds ……et vous ?

 

3….2 ….1 biiiiiiiiim  c est parti

 

Suis sur le pont de Verrazano , on court  doucement, on est a 7’30 /k   la j espere que ca va se delier car ca freine un peu mais ca va après 1km on est déjà en ville et ca court , on passe en 6’10/k  c est juste parfait pour moi, j ai envie d alller plus vite mais le rythme des coureurs devant me rappelle a l ordre et c est pas plus mal !

 

Ma strategie est simple je cours les 15-20 km a la cool et je vois si la hanche ne grince pas trop, si ca passe j accelere sur le 2 e semi. Je respecte ma nutrition  precisement.

 

Les gars l ambiance est juste IN CRO YABLE  j ai jamais vu ca de ma vie sur aucun Tri ou course , le public est fou de joie, des cris d encouragements des supers chanteurs , des messages plus droles les uns que les autres c est juste fou de bruit cette ferveur , je regarde ma montre je suis déjà a 7e kilo sans meme m en etre apercu…

 

On continu on passe les ponts (5 au total je crois) qui font mal aux pattes  ca grimpe puis redescend, mais pour une fois je cours sans ne jamais m arreter  lors des montees, on est au 10 e je suis juste super frais , presque trop frais mais je sais que le plus dur reste a venir et je reste sur mon plan de course.

 

On continue avec la meme ambiance , juste fou ca tappe dans les mains, meme la police tappe dans les mains des coureurs , tu croises de tout ,des gens en fauteuils avec un courage de malade des enfants qui encourangent leurs mamans, des personnes agees avec des panneaux du genre 26 and counting (le mec en est a  son 27 e marathon de ny) … bref pour moi les 20 premiers Kilo je les fais avec un sourire incroyable et qqs larmes d emotions a chaque scenes touchantes….c est a dire toutes les 5 minutes!   …..mais bon du coup le temps passe…

 

Arrive le 20e Kilo et Brooklyn je m en rappelle tres bien  je croise Yael et la video et je sais que ma hanche ne va pas, j etais trop bien ca me saoule , mais je dois faire qqch, au 18 e déjà j avais sorti le baume du tigre et masse tout en courant….mais au 20e ca ne va pas trop , je connais la douleur si je ne fais rien ca va lacher  je le sais  meme si mon mental est a 150%.

 

Je m arête donc 1’  je baisse mon froc et prends le temps de bien appliquer le baume….putaiiiinnnn mauvaise endroit choisi on est chez les feujs orthodoxes….je suis derriere un rabbin et une femme peruquee me reluque bizarrement, oops je remonte gentillement le short !    je reprends la course et eu ravito je prends la meilleure decision de la journee, prendre mon anti inflamatoire  !  une petite pillule et je reprends,  je suis helas dans la douleur de fesse et de hanche mais a la montre mon rythme est le meme 6’15-6’30 , je me dis que le medoc va m aider et je continue …. Au 28e ca a l air de faire effet je me sens beaucoup beaucoup beaucoup mieux presque magique

 

Arrivee au 30e

J attends avec impatience le 30e kilo  car je veux connaitre ce qu est ce mur , je me sens tellement bien mentalement  que j en fais  un defi !

Au 29e  comme un gros couillon je fais l erreur de la journee,  je prends un petit SNICKERS qu un passant m a propose , j ai un peu la dale me dis je  d autant que j ai pris un tout ptit choco au 20e qui m a fait du bien …mais la j avale le truc tout entier….et Biiiiimmmmm 500m plus tard le truc reste colle sous mon plexus a gauche, mini point de cote sa mere,  celle la je la connais je l ai vecu en Triathlon et je sais ce qui l faut faire : etre patient , il faut le digerer et se relaxer , du coup du 29 au 31 je m etire dans tous les sens j essaye de me relaxer le bide mais ca passe pas , je cours qd meme mais au 32e je m arête pour la 1ere fois 1 bonne minute  , je  marche gentillement je sais que ca va passer donc je me dis on se calme on prend son temps , plus de douleur a la hanche donc le plan est de se faire plaisir a fond sur la fin des que le snicker est passé.

 

33e : Bingo !  la douleur n est plus la , je regarde ma montre , pas si mal pour un ecloppe, peut etre encore moyen de faire 4:30 me dis je , après un rapide calcul je comprends qui l va falloir bien acceler tout de meme, je me donne en objectif le 37e kilo (il restera alors 5km a fond les ballons), je me sens trop bien  je commence a augmenter la vitesse pour arriver au 37e , du 33 au 37 je suis autour de 5’45/k, et voila le 37e,  c est parti pour la course contre la montre , je passe en 5’20-5’30 /k  pas mal de parties montantes me font perdre un peu de rythme et surtout je ratrappe des centaines de coureurs , beaucoup marchent ou sont a bout de souffle, de mon cote je suis en train de tapper un joli 5km J  en zig zag a travers tout ce beau monde.

 

Entrée dans Central park, fiou trop trop trop d ambiance, du monde de fou et moi je me mets tout a gauche, tellement dur de me frayer un chemin mais je continue a doubler et les spectateurs m encouragent,  je trouve un copain que je chauffe pour finir ensemble ,  je decide de le suivre sur 1-2k  il me permet d eviter les gens….mais au ravito il decide de boire et je le perds de mon cote plus d arret j ai  ma montre a battre!!!  41km 4h24 puree ca va etre chaud ca grimpe dans central park ….. 42km stoooop la montre : 4h29’58”   challenge reussi J  enfin challenge perso , il me reste finalement 800 m a faire que je decide de finir a la cool et je finis en 4:32 officiel  pour 42.8 km. 

 

 

Fiou quelle course , on recupere les ponchos, les medailles et je retrouve Yael  ,  c est elle qui pleure mais c est trop cool moi j ai la banane et je me demande comment je n ai ni mal aux genoux ni au mollet ni a la hanche !!!

 

 

J+1 : je ne peux pas descendre les escaliers et ca va durer 3j!:)

 

 

PS : j ai trouve cette video sur You tube, allez voir ca retranscrit vraiment bien ce que j ai vecu ce jour la : http://www.youtube.com/watch?v=gt7nwv4jmb0

 

 

 

 

 

Voila les gars j espere que vous aurez pu comprende la folie de cet evenement , serait top de le refaire a plusieurs.

 

Bises

 

 El puma

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de WILD TEAM TRIATHLON pour ajouter des commentaires !

Join WILD TEAM TRIATHLON

Commentaires


  • Wild Team côte d'or
    Tellement classique la blessure/bobo dans la dernière semaine avant la compète!
    Ahhh, l'"effet Claudia" ;-) Il y aurait une thèse à faire la-dessus...
    Merci pour le super débrief, ça donne super envie de le faire. J'ai même regarder la video qui illustre bien.
    Bravo.
This reply was deleted.

COMMENT SAISIR VOS RESULTATS ?

Rien de plus simple, connectez vous , puis cliquez sur le  + en haut a droite de la page

Indiquer dans le titre le lieu et la date de l'épreuve.
Ex : Triathlon de Deauville - 12/06/16

Indiquer dans le corps du texte, les information suivantes :

- Distance nat :
- Temps nat :

- Distance Vélo :
- Temps vélo :

- Distance CAP :
- Temps CAP :

TEMPS FINAL :